Appareillage

Matériel

.

  

 

OSRAM est l’un des deux premiers fabricants de lampes au monde, et est une filiale du groupe Siemens.

Voir le catalogue 

 

EUROPOLE, vous aide à concevoir l’éclairage pour chacun des espaces de votre habitat.

Voir le catalogue

 

Depuis 20 ans, SLV by DECLIC distribue des gammes de luminaires décoratifsintérieurs et extérieurs exclusivement auprès des réseaux professionnels.

Voir le catalogue

 

Spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment.

Voir le catalogue

 

Fabricant de matériel électrique pour installation électrique modulaire, gestion d’energie, alarme et installation domotique de la maison et des batiments.

Voir le catalogue

 

Schneider Electric se positionne de manière unique pour vous apporter des solutions intégrées novatrices qui rendent l’énergie plus sure, plus fiable, plus efficace et plus productive.

Voir le catalogue

.

Qu’est ce que la domotique ?

La domotique est l’ensemble des technologies de l’électronique, de l’informatique et des télécommunications utilisées dans les habitations. La domotique vise à assurer des fonctions de sécurité (comme les alarmes), de confort (comme les volets roulants), de gestion d’énergie (comme la programmation du chauffage) et de communication (comme les commandes à distance) que l’on peut retrouver dans la maison. Il s’agit donc d’automatiser des tâches en les programmant ou les coordonnant entre elles.

Le mot “domotique” est un néologisme, formé à partir du mot latin « domus » (la maison), et du suffixe « -ique » signifiant « relatif à », que l’on retrouve dans électronique, électrotechnique, robotique et l’informatique etc …

Les domaines de la domotique

Les principaux domaines dans lesquels s’appliquent les techniques de la domotique sont : la programmation des appareils électrodomestiques, électroménagers. Un micro moteur synchrone entraîne, au moyen de réducteurs appropriés, des cames qui ouvrent et ferment les contacts[réf. nécessaire]. la gestion de l’énergie, du chauffage (par exemple, il peut s’arrêter quand quand la température atteint 19°C), de la climatisation, de la ventilation, de l’éclairage, de l’ouverture et de la fermeture des volets (par exemple en fonction de l’ensoleillement), de l’eau (le remplissage de la baignoire peut s’arrêter automatiquement grâce à un senseur, les robinets de lavabos peuvent ouvrir l’eau à l’approche de mains, etc.). la sécurité des biens et des personnes (alarmes, détecteur de mouvement, interphone, digicode). Le “confort acoustique”. Il peut provenir de l’installation d’un ensemble de haut-parleurs permettant de répartir le son et de réguler l’intensité sonore. La gestion des ambiances lumineuses.

Domotique et environnement

La domotique peut constituer un outil de respect de l’environnement par la maîtrise de la consommation énergétiques de l’habitat. Les nouvelles normes en matière de construction imposent une gestion de l’énergie. Ainsi, par exemple, il deviendra obligatoire de couper le chauffage lorsque l’on ouvre une fenêtre[réf. nécessaire]. L’éclairage d’une pièce peut aussi fonctionner selon la présence ou non d’un individu. Un groupe japonais, le Sekisui Chemical Group, vend déjà des « logements avec zéro frais d’électricité et de chauffage”[réf. nécessaire]. L’Allemagne est aussi précurseur dans ce domaine avec de nombreux modèles de maisons passives (Passiv Haus) notamment dans la région de la Bavière.

Aujourd’hui (2008), dans une maison ordinaire (de taille moyenne), l’installation électrique coûte environ 9 000€ à 15 000€, pour une installation classique[réf. nécessaire].Dans cette même maison, une installation des techniques de la domotique coûtera 14 000€ à 23 000€. La différence (5 000€ à 8 000€) sera amortie par la suite, grâce aux économies réalisées.

Environ 60% du coût provient de la partie électrique (main d’œuvre électricien, nombres d’éléments lumineux, nombre de capteurs, …) et environ 40% du coût de la partie chauffage (nombre de pièces à chauffer, nombre de radiateurs,…).

L’aménagement d’une maison par la domotique s’élève à 19 000€, alors que l’équipement d’une maison traditionnelle ne revient qu’à 13 000€. Mais, compte tenu de l’économie d’énergie procurée par la domotique, le surcout d’investissement serait rapidement compensé (en 6 ans).

Technique de la domotique

La domotique est basée sur la mise en réseau des différents appareils électriques de la maison, contrôlés par une « intelligence » centralisée. L’intelligence qui gère ces commandes est une centrale programmable, des modules (intelligence décentralisée), ou bien une interface micro-informatique (un serveur). Les outils de pilotage peuvent être un ordinateur de poche, un téléphone portable ou smartphone, une télécommande (universelle ou non), un écran + souris ou un écran tactile, pour n’en citer que les principaux. Ainsi, il est possible de programmer soi-même sa maison grâce à une interface, (généralement informatique), reliant les appareils connectés :

Interface de contrôle

Les interfaces permettant de contrôler le serveur utilisent :

Des écrans tactiles type pda ou umpc Des surfaces de contrôles possédant de nombreux boutons La souris et le clavier Un accès web local grâce au protocole http avec des pages écrites en html / javascript, ou en utilisant un langage web dynamique comme le php. La voix grâce a des microphones présents dans les téléphones gsm ou VoIP par exemple. Des télécommandes infrarouge, Radio Fréquence, Wi-Fi plus ou moins configurable.

Modes de transmission

Les modes de transmission tels que l’infrarouge, le courant porteur, les ondes radio sont utilisés, mais il est évident que les liaisons filaires (Ethernet, BUS…) jouent en faveur de la stabilité du système.

Par ondes Radio Hertzienne : Wi-Fi, Bluetooth, Zigbee, X2D, Wireless USB, EIB/Konnex , et autres protocoles 433 MHz, 866 MHz etc.

Par infrarouge : RC5 Philips, SIRCS Sony, IrDA etc. Par courant porteur secteur X10™, In One™ Legrand (entreprise), EIB/Konnex, X2D DELTA DORE etc. Par signatures numériques magnétiques[1] Par réseau câblé Ethernet ou BUS (Ethernet, TCP/IP, EIB/Konnex, USB, LonWorks, UPnP, RS485, Jbus, Batibus, Profibus, ModBus, I2C, 1-Wire etc. (BUS = câblage basse tension de type Ethernet 8 fils, EIB 2 fils, I2C 2 fils etc)

Appareils domotiques

La sécurité : concernant la sécurité, de nombreux systèmes sont envisageables :

Une caméra vidéo à amplification de rayonnement et un code personnel pour contrôler et faciliter les entrées.
Un “bip” d’ouverture automatique de la porte et éventuellement d’une carte magnétique ou d’un dispositif de reconnaissance vocale.

En cas de tentative d’intrusion une synthèse vocale et un système de lumières peuvent être déclenchés ; un appel téléphonique automatique peut contacter alors le propriétaire et ou une entreprise de sécurité (il est interdit de relier les services de police à un transmetteur téléphonique sauf autorisation spéciale (musée, grand bâtiment public). Le système de sécurité est assuré par des contacts normalement fermés et qui se connectent lors d’une ouverture. Il est couplé avec des détecteurs de vibrations. L’ensemble des contacts est alimenté par un courant de faible intensité. L’ouverture du circuit est prise en compte par la centrale qui déclenche l’alarme. Autres systèmes : « tapis contact », radars de détection, etc.

Home cinéma

Avec la domotique, il est possible d’utiliser ou piloter différents médias simultanément et à tout endroit de la maison : musique, son, image, vidéo.

La diffusion sonore permet d’envoyer de la musique dans la maison depuis un téléphone, une chaîne Hi-fi ou un PC.

Il est possible de créer des zones de diffusion modifiables à volonté. La diffusion de l’image permet de connecter toutes les sources vidéo (DVD, démodulateur satellite, décodeur, PC, bibliothèque multimédia, interphone, caméra, …) et de les envoyer sur n’importe quel récepteur de l’habitat (poste TV principal ou secondaire, écran tactile, …). La diffusion d’information permet, par l’intermédiaire d’un réseau domestique relié à Internet, d’accéder à différentes informations par tous les supports vidéo de la maison (télévision, écrans, téléphone portable…).

Par exemple, si depuis la cuisine on désire une recette, il suffit de faire la recherche sur Internet à partir du poste de télévision.

Les différentes applications décrites plus haut sont, pour la plupart d’entre elles, des prototypes à l’étude qui nécessitent encore de nombreuses mises au point pour être suffisamment fiables.

  • Chauffage
  • Chaudière
  • Convecteur
  • Climatiseur
  • Eclairage et appareil électrique
  • Machine à laver
  • Réveil
  • Cafetière
  • Congélateur
  • Réfrigérateur, etc…
  • Assistance à la vie quotidienne

Des robots d’assistance à la vie quotidienne sont à l’étude dans de nombreux laboratoires de recherche (2008). Ces robots domestiques prennent de plus en plus la forme humaine et sont parfaitement capables de se déplacer en évitant tous les obstacles. Ces machines sont actuellemnt limitées par des exigences de sécurité.

Aujourd’hui, les robots possèdent des dispositifs de sécurité leur ôtant toute force mécanique dès qu’ils entrent en contact avec une personne par exemple. Ce type de dispositif n’est donc pas suffisant, par exemple, pour assurer la sécurité d’un enfant de moins de 3 ans.

Des groupes d’études travaillent sur des systèmes de capteurs de vision, programmés pour reconnaître les visages, ainsi que sur des programmes permettant au robot d’acquérir les mêmes possibilités d’apprentissage que les humains.

Quelques robots d’assistance à domicile sont déjà commercialisés, à l’image de Wakamaru, lancé en 2005 par Mitsubishi Heavy Industries. Wakamaru peut remplir plusieurs offices, comme rappeler un rendez-vous important, se connecter à Internet par le Wifi pour aller y chercher de l’information et la retransmettre grâce à sa voix féminine ou surveiller la maison.

A long terme et en fonction de l’avancée des études sur la sécurité, les robots d’assistance devraient représenter un marché de 18 milliards d’euros.

Selon certains, les robots pourraient être chargés des tâches suivantes :

  • Ménage,
  • Aide aux personnes handicapées,
  • Internet/Mail/Messagerie instantanée,
  • Surveillance,
  • Guide de visiteurs.

Sources: http://fr.wikipedia.org/wiki/Domotique

Parlez de nous sur vos réseaux sociaux favoris :